Le Moniteur des Pharmacies n° 2559 du 27/11/2004
 

Actualité

Enquête


Nous sommes confrontés à une désertification médicale, rendant de plus en plus difficile l'organisation des gardes », constate Lionel Beaudoin, pharmacien à Montigny-lès-Metz et coprésident du syndicat. Il déplore le comportement consistant à vouloir trouver une officine « devant sa porte », telle cette association de consommateurs du bassin houiller, situé au coeur du département, qui conteste les gardes. Le préfet et l'Ordre sont intervenus en médiation. « Nos confrères avaient mis en place leur tour de garde dans un rayon d'une trentaine de kilomètres. Les consommateurs ont argué de l'inexistence de voie rapide, rendant les liaisons interurbaines difficiles. » « Nous sommes parvenus à un accord prévoyant qu'en cas de neige, de verglas ou d'épidémie les gardes seraient doublées, relève de son côté Monique Durand, présidente du conseil régional ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...