Le Moniteur des Pharmacies n° 2559 du 27/11/2004
 

INTERVIEW : NOËL RENAUDIN

Cahier spécial

L'annuel

Noël Renaudin, président du Comité économique des produits de santé (CEPS), est désormais un interlocuteur direct de l'officine au plan économique. Notamment en matière de négociation sur les génériques et les TFR. Un interlocuteur... déterminé.


« Le Moniteur » : Le CEPS sort-il renforcé de la réforme de l'assurance maladie ? Noël Renaudin : Je ne sais pas si c'est le mot. Il en sort modifié avec l'augmentation de la représentation de l'assurance maladie obligatoire et l'intégration d'un représentant des complémentaires, mais il demeure une administration de l'Etat, investie des mêmes missions. On peut aussi parler de simplification dans la mesure où certains types de décisions, qui étaient jusqu'alors formellement de la compétence des ministres, comme le TFR ou l'éventuelle fixation unilatérale de prix ou de tarifs, deviennent de simples décisions du comité. Mais les ministres conservent évidemment le pouvoir d'orienter l'action du comité. Lors du dernier Pharmagora, vous prôniez déjà certains recours au TFR. Aujourd'hui, les menaces de TFR pèsent à la fois par le ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...