Le Moniteur des Pharmacies n° 2559 du 27/11/2004
 

Actualité

Enquête


Acause des fausses urgences et dans un souci de sécurité dans l'agglomération dunkerquoise (6 communes), le système des gardes fonctionne avec un répondeur téléphonique qui donne trois numéros d'appel en fonction des trois secteurs qui découpent l'agglomération (de 5 à 7 km). « Des problèmes, il y en a toujours un peu, commente Dominique Delporte, pharmacienne à Saint-Pol-sur-Mer, organisatrice du tour de garde. Le pharmacien qui oublie son tour, celui dont le téléphone ne fonctionne pas bien, celui qui ne décroche pas... » « Mais ça se passe bien, on est bien organisés, complète Jean-Michel Wargnez, responsable du syndicat des pharmaciens du Nord pour le Dunkerquois. Tous les soirs, les pharmaciens de garde changent. Un tableau est établi pour six mois, ils ont trois semaines pour changer de date avant ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...