Le Moniteur des Pharmacies n° 2559 du 27/11/2004
 

Actualité

Enquête


Mis en place au printemps à titre expérimental pour six mois, le tour de garde de la Pointe des Ardennes a été adopté. Initialement, le pharmacien de garde était situé dans la même localité que le médecin « urgentiste ». Pour réduire les distances, il y a désormais une officine de garde à chaque extrémité de la zone (environ 40 kilomètres). « Ce système fonctionne bien et les premières réticences des clients sont tombées à force d'explications », déclare Rathovelo Vazahr, titulaire à Revin. « Au début de la mise en place il y a eu des réactions négatives dues aux habitudes, précise Thierry Moneta (Givet), qui réfute le problème de la faible rémunération des gardes. Nous y sommes astreints par le code de déontologie, c'est un service que nous ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...