Le Moniteur des Pharmacies n° 2559 du 27/11/2004
 

Actualité

Enquête


La maison médicale de garde d'Ambérieu-en-Bugey, qui a ouvert ses portes en janvier 2003, fut la première en milieu rural (avec 40 généralistes pour 50 000 habitants). Son installation a ébranlé l'organisation en place. « Non associés à ce projet, nous n'avons pu anticiper l'arrivée de la MMG, regrette Jean Woessner, président du syndicat départemental. Du coup, notre tour de garde a été désorganisé. Les médecins passaient de trois à un secteur, on ne savait plus où mettre les officines de garde. » Le Graphos (laboratoire d'analyse des systèmes de santé de Lyon-III, associé au CNRS) a suggéré des pistes : distribution d'échantillons gratuits aux patients, création d'une propharmacie ou d'une PUI. Des suggestions rejetées en bloc par les pharmaciens. « En fait, les patients se plaignaient de faire beaucoup ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...