Le Moniteur des Pharmacies n° 2559 du 27/11/2004
 

POINT DE VENTE

Entreprise


Cinq pharmaciens parisiens s'arrachent les cheveux depuis plus d'un an. Sonia Delon, Didier Chiffaut-Moliard, Bernard Lennon, Sarah Guatel et Catherine Clerget ont fait appel à peu près en même temps aux services de Marc Piepszownik, un architecte DPLG parisien. Aucun d'eux n'a vu à ce jour son agencement achevé, certains ayant même subi des préjudices importants : ici, la dépose d'une façade pour absence de dépôt de permis de construire et d'agrément des Bâtiments de France, là, l'interdiction d'allumer les enseignes pour non-conformité de la façade avec l'environnement, ailleurs un monte-charge payé et jamais installé ou encore une climatisation d'occasion posée à la place d'une neuve, etc. Or certains de ces titulaires avaient signé des devis allant de 115 000 à 200 000 Euro(s). Les absences de l'architecte. Ces confrères mécontents ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...