Le Moniteur des Pharmacies n° 2557 du 13/11/2004
 

Vous avez la parole

Moniteur Expert


CAS PRATIQUE N° 1Le samedi, Axelle débute sa journée à l'officine à 8 heures 30 et l'achève à 21 heures. Ce jour, son temps de travail ne dépasse pas dix heures car elle bénéficie d'une coupure de trois heures. L'employeur d'Axelle devra revoir son emploi du temps. Quelle que soit la durée du travail, l'amplitude d'une journée ne peut excéder douze heures. Axelle ne peut plus travailler après 20 heures 30 si elle a commencé à 8 heures 30. CAS PRATIQUE N° 2Chloé était d'astreinte cette nuit. Sa dernière intervention a eu lieu à 2 heures. A quelle heure peut-elle reprendre du service ? Chloé doit bénéficier d'un repos de onze heures à l'issue de sa dernière intervention. Elle pourra éventuellement recommencer à travailler dès 13 heures. CAS PRATIQUE N° 3Mathieu est embauché à ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...