Le Moniteur des Pharmacies n° 2557 du 13/11/2004
 

LABORATOIRES

Entreprise


Difficile de ne pas faire le lien. Début septembre, UCB Pharma annonce le retrait de Zyrtec cp, son antiallergique vedette, alors que, deux mois plus tard, son brevet tombe dans le domaine public. Les mauvaises langues diront que ce mauvais tour joué aux génériques était prémédité. En se retirant, non seulement Zyrtec se soustrait à la concurrence des génériques de la cétirizine, mais, de plus, il apporte sur un plateau un marché de 56 millions d'euros (plus de 9 millions de boîtes vendues en 2003) à Xyzall, son successeur maison, évidemment non généricable. Le laboratoire belge dément toute manoeuvre. « La coïncidence des dates pourrait le faire penser, mais l'abandon de Zyrtec en tant que produit de prescription au profit d'un autre antiallergique ayant une plus grande affinité pour les récepteurs ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...