Le Moniteur des Pharmacies n° 2557 du 13/11/2004
 

OFFICINE AU CRIBLE

Entreprise

En France, on réfléchit à la possibilité d'autoriser la constitution de miniréseaux. L'expérience de Jens et Stefanie Wiegland, en Allemagne, pourrait inspirer ceux qui seraient tentés par ce nouveau concept. Reportage dans les Ulmen-Apotheke.


Il y a trois mois, Jens et Stefanie Wiegland ouvraient leur quatrième Ulmen-Apotheke. Dans un mois, la cinquième. Pourtant, ce couple de pharmaciens aurait pu se contenter de la première Ulmen-Apotheke créée en 1963 par les parents de Stefanie. Fondée sur une activité à 80 % de médicaments sur ordonnance, elle aurait suffit à faire vivre la famille Wiegland. Mais que faire à l'avenir si le montant des honoraires venait à être revu à la baisse ? Et ont-ils d'autre choix pour faire face à la libéralisation croissante du marché allemand ? « Si nous nous en étions tenus à une seule officine, nous aurions fini prématurément notre vie professionnelle, comme un vieux couple d'épiciers, et en ayant dû licencier tout notre personnel, juge Jens Wiegland, un rien ironique. Dans ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...