Le Moniteur des Pharmacies n° 2555 du 30/10/2004
 

DOUBLE EXERCICE

Actualité

Enquête

Pour des raisons d'intérêt professionnel, d'organisation ou par opportunité, certains pharmaciens ont arrêté de cumuler officine et gérance de PUI. Deux titulaires et une adjointe nous expliquent pourquoi.


Claude Fischer a été titulaire et gérant pendant 17 ans, d'abord comme assistant puis titulaire d'officine, avant de se consacrer depuis un an à la gérance de la PUI de l'établissement de moyen séjour Sainte-Marie, à Villepinte (Seine-Saint-Denis) : « A l'époque où je faisais les deux, on avait deux demi-journées de présence les lundis et vendredis matin. Mon passage aux cinq demi-journées (obligatoires) en 2001 a été possible parce que j'avais une assistante et aussi parce que j'étais déjà gérant de la PUI. Sinon je n'aurais jamais eu ce poste en étant aussi titulaire d'officine. Je faisais les deux à la fois par intérêt professionnel et pour des raisons financières. Une certitude : cela apportait un plus qualitatif au niveau de l'officine. Outre la connaissance du médicament hospitalier, vous ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...