Le Moniteur des Pharmacies n° 2555 du 30/10/2004
 

SANTÉ PUBLIQUE

Actualité

Un grand nombre d'effets indésirables pourraient être évités. L'éducation des patients, en particulier les personnes âgées, est indispensable.


Deux tiers des effets indésirables seraient évitables chez les personnes âgées. L'iatrogenèse est donc un fléau qui méritait que l'on parte en campagne, comme l'ont fait les instances professionnelles. Les plus de 65 ans sont spécialement visés, les effets indésirables étant deux fois plus fréquents chez eux. Les raisons ? Davantage de pathologies cumulées, mauvaise observance (près d'un sujet âgé sur deux est inobservant) et fréquente insuffisance rénale chronique qui modifie le métabolisme des médicaments. L'effet iatrogène survient le plus souvent au décours d'un changement dans la vie du malade (déménagement, deuil, vague de chaleur...). En pratique, l'idée maîtresse de cette campagne est d'ouvrir le dialogue avec la personne âgée pour qu'elle ose parler des problèmes qu'elle rencontre avec ses médicaments. Votre rôle ? Déculpabiliser celle qui ne sait pas ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...