Le Moniteur des Pharmacies n° 2554 du 23/10/2004
 

RECHERCHE

Actualité


Déjà mises à profit pour rechercher les truffes, les capacités olfactives des chiens intéressent aussi les cancérologues. Une étude sur des chiens entraînés à sentir l'urine de malades atteints de cancer de la vessie a été réalisée en Grande-Bretagne. Ces animaux ont réussi, dans un nombre de cas supérieurs (41 %) à celui relevant du simple hasard (14 %), à différencier les urines témoins de celles des cancéreux. La raison ? Ces dernières comporteraient des composés volatils spécifiques à la tumeur et non aux conséquences de celle-ci (saignements, inflammation, nécrose...). Source : « British Medical Journal ».

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...