Le Moniteur des Pharmacies n° 2553 du 16/10/2004
 

RECHERCHE

Actualité


Les traces de morphine retrouvées dans certains tissus et liquides animaux ou humains ne sont pas exclusivement d'origine médicamenteuse. Les cellules humaines sont aussi capables d'en synthétiser. Des chercheurs allemands ont pu détecter la présence de morphine et de deux de ses précurseurs dans les cellules nerveuses et pancréatiques. La fonction de cette morphine reste cependant à préciser : rôle immunitaire, vasculaire, nerveux ? Reste enfin à identifier les gènes et enzymes responsables de la biosynthèse de la morphine pour pouvoir découvrir de nouvelles cibles pharmacologiques afin de combattre la douleur. Source : Agence de presse médicale.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...