Le Moniteur des Pharmacies n° 2553 du 16/10/2004
 

EN BREF

Actualité


Une Américaine sur quatre ayant interrompu son traitement hormonal substitutif (THS) après publication des résultats de l'étude « WHI » en 2002 prend de nouveau un THS, selon l'American college of Obstetricians and Gynecologists (ACOG). L'étude « WHI » avait montré notamment une augmentation du risque cardiovasculaire et de cancers du sein sous THS. « Environ 65 % des femmes ont arrêté le traitement après "WHI". Une femme sur quatre le prend de nouveau, car il offre encore le meilleur soulagement pour les symptômes de la ménopause », note l'ACOG, qui assouplit ses recommandations sur la durée et les indications du THS : « Il est inapproprié d'arrêter le THS chez les femmes qui restent symptomatiques et préfèrent continuer le THS ou qui ne tirent aucun bénéfice des alternatives disponibles. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...