Le Moniteur des Pharmacies n° 2552 du 09/10/2004
 

RÉGIONS

Actualité


Je ne pouvais plus me taire, il fallait briser la loi du silence, forcer les autorités à agir face à des jeunes qui pourrissent la vie des 6 548 habitants du quartier », assure Serge Taquenne Mekem, installé dans le centre commercial des Trois Ponts à Roubaix depuis 2002. Ce pharmacien d'origine camerounaise, diplômé de la faculté de Lille (1996), a fait la une de la presse quotidienne en dénonçant les inscriptions à caractère raciste qui ont fleuri une nuit sur son officine : « Attention à ta pharmacie », « Sale noir » et autres menaces, parfois de mort. Pour avoir recruté du personnel (l'officine compte 10 personnes dont 3 pharmaciens) aussi métissé que peut l'être le quartier, il encaisse mal cette banalisation du racisme. Serge Taquenne Mekem se refuse ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...