Le Moniteur des Pharmacies n° 2552 du 09/10/2004
 

SANTÉ PUBLIQUE

Actualité


Les experts en sont convaincus. La densité minérale osseuse est certes un indicateur important, mais elle n'est pas suffisante pour prédire le risque de fractures ostéoporotiques. Plus précis, le nouvel outil d'évaluation du risque fracturaire en cours de validation par l'OMS, en collaboration avec l'International Osteoporosis Foundation (IOF) et la Fondation nationale de l'ostéoporose américaine, tombe donc à pic. Basé sur un questionnaire et des algorithmes, il devrait être disponible dès 2005. Facile à utiliser par le médecin généraliste, il se veut transposable aux patients des deux sexes, de tout âge, de tous les groupes ethniques et dans tous les pays. « Sa valeur ajoutée réside dans la prise en compte de plusieurs facteurs de risque parmi lesquels la densité minérale osseuse, l'âge, l'indice de masse corporelle, les antécédents fracturaires ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...