Le Moniteur des Pharmacies n° 2552 du 09/10/2004
 

SANTÉ PUBLIQUE

Actualité


La qualité coûte-t-elle cher ? Absolument pas, démontre l'ANAES dans son rapport « Coûts de la qualité et de la non-qualité des soins dans les établissements de santé », fruit de la synthèse des études françaises publiées sur les défauts de la qualité. Les chiffres sont éloquents : les économies potentielles concernant les événements indésirables médicamenteux pouvant être prévenus s'élèveraient entre 0,4 et 2,3 milliards d'euros par an. Le rapport précise que 10,3 % des patients hospitalisés souffriraient d'iatrogénie médicamenteuse au cours de leur séjour. Le quart des cas serait évitable. A condition de ne pas enfreindre les règles de conformité tout au long de la chaîne médicamenteuse. Ainsi, on dénombre environ une erreur de prescription, de dispensation ou d'administration par patient et par journée d'hospitalisation ! Sans compter que ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...