Le Moniteur des Pharmacies n° 2552 du 09/10/2004
 

Actualité

Enquête


L'objectif n'est pas de faire du discount à n'importe quel prix mais c'est une réponse à l'environnement », explique Daniel Halfon, titulaire de la Pharmacie Canonne, située boulevard Sébastopol dans le IIIe arrondissement de Paris. L'environnement, c'est un Monoprix en face avec un espace parapharmacie dès l'entrée du magasin, et Tati qui compte dans ses rayons des dentifrices à 99 centimes ou des lingettes pour lunettes à 89 centimes... « L'arrivée des grandes surfaces nous a fait très peur, nous avons voulu mettre des garde-fou pour éviter qu'elles ne diffusent n'importe quoi. C'était en quelque sorte se faire hara-kiri, puisque nous leur avons donné les conditions minimales pour que la grande distribution s'implante dans la parapharmacie. » Et Daniel Halfon en sait quelque chose puisqu'il est aussi syndicaliste à l'Union ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...