Le Moniteur des Pharmacies n° 2552 du 09/10/2004
 

RÉGIONS

Actualité


Dans une décision datée du mois de juin dernier, le tribunal administratif de Caen contraint le préfet du Calvados à redéfinir les services de garde et d'urgence des pharmaciens du département, sur la requête d'une titulaire non satisfaite par l'organisation existante. Un jugement, a priori sans précédent, qui pourrait bien faire jurisprudence. Dans un premier temps, notre consoeur avait saisi le préfet pour qu'il réorganise les gardes, estimant que plusieurs pharmaciens « ne remplissent pas leurs obligations ». Le représentant de l'Etat avait alors consulté les syndicats et, en accord avec l'inspection de la pharmacie, avait proposé un nouveau tour de garde. Mais, toujours mécontente, la titulaire exprima à nouveau son opposition et réitéra sa demande auprès du préfet qui, cette fois, refusa de l'examiner. « Depuis plusieurs mois déjà, ma ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...