Le Moniteur des Pharmacies n° 2550 du 25/09/2004
 

THÉRAPEUTIQUE

Actualité


Un an et demi après son remboursement, le vaccin pneumococcique conjugué Prevenar n'est pas assez pratiqué par les médecins pour pouvoir observer une baisse significative des infections invasives à pneumocoque. Bien que le taux de couverture vaccinale progresse (de 31 % en décembre 2003 pour la première injection à 47 % en juin 2004), la méningite à pneumocoque tue un enfant toutes les trois semaines et reste la première cause de surdité acquise chez les jeunes. Plus de la moitié des cas surviennent avant l'âge de un an et le risque d'infection grave augmente dès 4 mois (pic d'incidence entre 4 et 6 mois). D'où l'intérêt de vacciner les nourrissons dès 2 mois, alors que la première prescription a lieu en moyenne à 3,9 mois. Mais contrairement à une idée reçue, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...