Le Moniteur des Pharmacies n° 2550 du 25/09/2004
 

RECHERCHE

Actualité


Au second semestre de la grossesse, la concentration anormalement élevée dans le liquide amniotique d'une protéine (S100 B) pourrait être un facteur prédictif de survenue de mort in utero. C'est ce que suggère une étude menée sur 758 patientes qui démontre une bonne sensibilité et une bonne spécificité de la mesure. Le dosage de cette protéine lors d'une amniocentèse pourrait être intéressant pour dépister les femmes à risque. Pour l'instant, aucun marqueur ne permet de détecter le risque de décès foetal. Source : Egora.fr.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...