Le Moniteur des Pharmacies n° 2549 du 18/09/2004
 

Actualité

Enquête

Trois questions à Marie de Hennezel, psychologue, psychothérapeute et formatrice, et à Michel Hanus, psychiatre, psychanalyste, président de la Société de thanatologie et de l'association européenne Vivre son deuil


« Le Moniteur » : Comment peut-on appréhender au mieux la mort ? Michel Hanus : En France, il meurt chaque année à peu près 545 000 personnes. On peut estimer à 3 millions les personnes qui vivent un deuil chaque année ! Pour 5 % d'entre elles, cela se passe mal : 150 000 vont devenir malades physiquement, psychiquement, ou auront des troubles du comportement. Chacun appréhende la mort à sa manière. Il n'y a pas de règle générale, c'est lié à notre histoire et à celle de notre famille. Heureusement, avec l'évolution des soins palliatifs, on aborde le sujet de plus en plus souvent depuis une dizaine d'années. Des articles, des livres, des émissions télévisées traitent de la fin de vie. En fait, il faut parler de la mort avec ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...