Le Moniteur des Pharmacies n° 2549 du 18/09/2004
 

PROFESSION

Actualité


Une ordonnance de référé, rendue le 27 août dernier par le tribunal de commerce de Nanterre, a débouté les laboratoires AstraZeneca qui avaient assigné le 30 juin cinq génériqueurs au motif que la société (d'origine espagnole) qui fabrique leurs génériques d'oméprazole viole des titres de propriété industrielle encore valides sur leur spécialité Mopral. Suite à des contrôles effectués par le laboratoires suédois avant l'été, celui-ci a estimé que ce fabricant ne respecte pas le brevet de formulation non expiré du Mopral et a demandé en justice le retrait immédiat des génériques concernés. Les juges n'ont pas suivi AstraZeneca qui a été condamné à payer 7 000 euros inhérents aux frais de justice, au titre de l'article 700 du nouveau code de procédure civile. AstraZeneca attend la notification du tribunal pour ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...