Le Moniteur des Pharmacies n° 2549 du 18/09/2004
 

THÉRAPEUTIQUE

Actualité


En juillet, un avis de l'Afssaps mettait en garde contre l'utilisation de l'ibuprofène en cas de varicelle. En cause, un risque de surinfections cutanées graves. Dès lors, faut-il aller plus loin et bannir les AINS de l'arsenal pédiatrique ? « Le vrai problème, c'est plutôt la prise en charge de la fièvre chez l'enfant », explique le Pr Bertrand Chevallier, chef de service de pédiatrie à l'hôpital Ambroise-Paré. Un fait est sûr, l'ibuprofène ne devrait pas être utilisé en première intention. « L'ibuprofène est efficace, mais c'est un AINS et il en possède les effets secondaires. » Outre son effet délétère dans la varicelle, l'ibuprofène est suspecté de provoquer des insuffisances rénales aiguës chez les nourrissons souffrant de nausées ou de vomissements, et peut-être de majorer le risque de pleuropneumopathies à ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...