Le Moniteur des Pharmacies n° 2548 du 11/09/2004
 

Vous avez la parole

Moniteur Expert


CAS PRATIQUE N° 1Armelle et Amélie viennent de racheter la Pharmacie Tonus précédemment exploitée par un seul titulaire. Le chiffre d'affaires de l'officine impose la présence de deux diplômes. Elles envisagent donc de licencier le pharmacien adjoint. La suppression de ce poste est-elle un motif suffisant pour mettre en oeuvre un licenciement économique ? Non, la suppression d'un poste est un motif nécessaire mais non suffisant pour justifier un motif économique. Un tel licenciement ne peut être mis en oeuvre que s'il est nécessaire pour sauvegarder la compétitivité de l'officine. CAS PRATIQUE N° 2Armelle et Amélie ont contracté un important emprunt bancaire pour racheter la Pharmacie Tonus. Le coût d'un poste de pharmacien adjoint leur apparaît trop important à supporter. Pour cette raison, elles souhaitent maintenir leur projet de licenciement économique. Même si ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...