Le Moniteur des Pharmacies n° 2546 du 28/08/2004
 

RECHERCHE

Actualité


L'Institut de recherche pour le développement a découvert la présence de substances antipaludiques dans des éponges naturelles de Nouvelle-Calédonie. Certaines, vivant dans des eaux peu profondes, se caractérisent en effet par une forte teneur en phloeodictines, des composés organiques à l'origine de l'activité antiparasitaire. Par ailleurs, et sans qu'il y ait un lien, des infectiologues africains ont testé sur 109 malades des suppositoires à base d'artésunate, antipaludéen dérivé de l'Artemisia a priori actif sur les souches multirésistantes du parasite. Une seule dose a fait chuter de 60 % en 12 heures la quantité de Plasmodium falciparum dans neuf cas sur dix. Sources : lettre d'information de l'Institut de recherche pour le développement, http://fr.news.yahoo.com, « Science et vie ».

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...