Le Moniteur des Pharmacies n° 2544 du 10/07/2004
 

PROFESSION

Actualité

TFR, déremboursements, automédication et distribution étaient au programme de la 9e conférence « industrie pharmaceutique » organisée par « Les Echos » le 30 juin.


Noël Renaudin n'en démord pas. Le président du Comité économique des produits de santé (CEPS), plus que jamais fidèle à ses principes, a défendu, en dépit des critiques, la poursuite et la légitimité des TFR, vecteurs « d'économies rapides et durables », sans pour autant tuer le générique. Faisant part de son souci de maintenir un équilibre entre les économies - dont l'assurance maladie a besoin - et un marché du générique dynamique, il a confirmé que « le TFR n'a pas sa place au moment où les molécules tombent dans le domaine public », mais qu'il sera utilisé chaque fois que « le générique patine » ou « pour récupérer sur le prix public une marge qui n'a plus sa justification », parce que la substitution a fait son ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...