Le Moniteur des Pharmacies n° 2542 du 26/06/2004
 

PHARMACOVIGILANCE

Actualité

L'événement


L'Afssaps estime que le taux de notification de tous les effets indésirables liés au médicament rapportés par le patient à un professionnel de santé est de l'ordre de 5 à 10 %. Pour augmenter ce taux, le Comité de coordination des vigilances n'hésite pas à ouvrir la discussion sur l'éventualité pour le patient de devenir notificateur de ses propres effets indésirables auprès de l'Agence. Quelques expériences ont été menées dans ce sens avec le concours des associations de malades. Sans suite pour le moment. La réflexion est par contre beaucoup plus engagée sur la coordination locale et régionale des vigilances pour l'ensemble des produits de santé, « pour ouvrir les vigilances aux praticiens de ville, aider l'Agence à les sensibiliser et à les éduquer à la notification », explique Anne ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...