Le Moniteur des Pharmacies n° 2542 du 26/06/2004
 

Actualité

L'événement


Les pharmaciens vont être largement impliqués dans un système de cosmétovigilance qui devrait se mettre en place d'ici la fin de l'année. Si une réglementation des cosmétiques existe depuis 1975, l'Agence évalue les substances utilisées depuis seulement trois ans. Elle a encore un rôle modeste vis-à-vis des 1 500 entreprises qui commercialisent des cosmétiques. Les inspections et contrôles se bornent pour l'instant à vérifier les cas litigieux ou suspects ainsi que le respect des bonnes pratiques de laboratoires. Une enquête lancée en 2003 par l'Afssaps auprès de dermatologues et d'allergologues a recueilli, pour 70 produits, 45 effets indésirables. Neuf d'entre eux ont été considérés comme graves, avec 5 hospitalisations. Une autre enquête portait sur une fiche de notification adressée à 50 pharmaciens de la région Lorraine. 80 % l'ont adoptée, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...