Le Moniteur des Pharmacies n° 2542 du 26/06/2004
 

PROFESSION

Actualité

Douze ans que l'on attendait ce texte. Le « décret rétrocession », publié le 16 juin, est le préambule à des centaines de sorties de la réserve hospitalière qui égrèneront les « Journaux officiels » des prochains mois. Voici ce qui va changer.


En prélude aux sorties de la réserve hospitalière, ce décret récapitule les cinq catégories de médicaments à prescription restreinte existant désormais. - Les médicaments réservés aux établissements de santé ne peuvent être prescrits, délivrés et administrés qu'à des malades hospitalisés. C'est la seule catégorie qui ne concernera pas le pharmacien de ville. - La prescription hospitalière, nouvelle catégorie, implique que le prescripteur exerce dans un établissement de santé. Elle concerne des maladies dont le diagnostic nécessite des moyens adaptés, des médicaments dont les propriétés où le caractère innovant l'imposent. Ou des motifs de santé publique spécifiques. L'AMM d'un produit pourra prévoir que tout ou partie du traitement doit être administré à l'hôpital. - Quand il y a prescription hospitalière initiale obligatoire, le renouvellement de l'ordonnance peut être fait par tout médecin. Dans ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...