Le Moniteur des Pharmacies n° 2540 du 12/06/2004
 

PROFESSION

Actualité


Selon les laboratoires AstraZeneca, fin mai, un peu plus de une boîte sur deux d'oméprazole 20 mg (52 %) qui sort des officines est un générique. Indépendamment de l'ampleur de leur mobilisation sur ce groupe génériques, les pharmaciens ont eu la bonne surprise de pouvoir compter sur la participation des médecins. « Sur la période du 10 au 15 mai, nous avons relevé 26 % de prescriptions en DC, contre 4 % avant la chute du brevet de Mopral », indique Bernard Barjot, directeur des synergies opérationnelles chez AstraZeneca. Il faut croire que sur cette molécule tant médiatisée au moment de l'échéance de son brevet, les médecins se sont sentis obligés de jouer le jeu vis-à-vis de leurs patients. Les achats, quant à eux, ne permettent pas d'apprécier la tendance ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...