Le Moniteur des Pharmacies n° 2539 du 05/06/2004
 

ÉCONOMIE

Actualité


Vingt pour cent des prescriptions concernent des médicaments à SMR insuffisants, tous destinés à être déremboursés d'ici 2005. Quelle sera alors l'attitude du médecin ? Faut-il s'attendre à des transferts de prescription ? Les déremboursements seront-ils utiles ? Une étude du CREDES (sur 1 500 médecins), dont le but avoué est de suivre les pratiques médicales, pour mieux les encadrer, tente d'y répondre. Trois scénarios y sont identifiés. En premier lieu quand la prescription n'a pas d'alternative thérapeutique, tous les produits remboursables de sa classe étant à SMR insuffisant. Cela concerne les expectorants par exemple. L'alternative semble être ici la « substitution » par des antibiotiques. Or il s'avère que ces ordonnances comprennent souvent les deux ! Il serait donc envisageable que les expectorants ne soient plus prescrits... sans report. Deuxième ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...