Le Moniteur des Pharmacies n° 2539 du 05/06/2004
 

RÉGIONS

Actualité


Les médicaments stupéfiants périmés sont soumis à une législation stricte et ne peuvent être détruits que sous contrôle d'huissier ou en présence d'un pharmacien inspecteur. Une procédure lourde et contraignante. Pour faciliter la vie des pharmaciens, la DRASS Bourgogne, avec le conseil régional de l'Ordre et les grossistes-répartiteurs, a organisé le 10 mai dernier une opération de collecte et de destruction. Les 629 officines et les 93 établissements de santé que comptent les quatre départements de la région (21, 58, 71, 89), ont reçu un courrier les invitant à ramener leur stock inventorié. La moitié des officinaux (323) ont répondu présents. Sur chacun des quatre points de collecte, un pharmacien-inspecteur assurait la responsabilité des opérations, tandis que les conseillers de l'Ordre vérifiait la concordance entre les médicaments rapportés et les ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...