Le Moniteur des Pharmacies n° 2538 du 29/05/2004
 

Actualité

Enquête

Oui, l'adjoint d'officine peut se retrouver impliqué dans une affaire disciplinaire mais ce n'est pas courant : le conseil central D se réunit en chambre disciplinaire environ une à deux fois par an.


Comment l'adjoint sera-t-il impliqué ? Tout d'abord comme auteur de la plainte car il se trouve bien souvent en première ligne pour assister à des déviances éventuelles. Une telle démarche a-t-elle des chances d'aboutir ? « Quand il ne s'agit pas d'un problème de personnes, que le faits sont avérés et graves, je n'ai jamais vu une telle démarche non prise en compte », déclare Jérôme Parésys, président du conseil central D. De plus, sa réaction (démission, plainte...) peut parfois être le seul moyen pour lui s'exonérer de poursuites (civiles, pénales). On est alors dans le deuxième cas de figure : l'adjoint peut en effet se trouver impliqué dans des affaires pour avoir obtempéré à des pratiques contraires au CSP, même s'il semble qu'il n'a fait qu'obéir aux injonctions de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...