Le Moniteur des Pharmacies n° 2537 du 22/05/2004
 

REGIONS

Actualité


Depuis bientôt deux mois, la chambre syndicale des pharmaciens de l'Hérault ne communiquait plus la liste des pharmacies de garde dans les colonnes de la presse locale. Début mai, le tour de garde a aussi disparu des vitrines des 404 officines du département, remplacé par une affichette : « Les pharmaciens de garde sont régulièrement victimes d'agressions, d'intimidations ou d'insultes et sont souvent dérangés de façon abusive et non justifiée. Les pharmaciens de garde sont là pour (...) délivrer des médicaments à des patients munis d'ordonnances (...). Pour connaître la pharmacie de garde, appelez le centre 15, le commissariat ou la gendarmerie. » La chambre syndicale revendiquait de longue date l'instauration d'un système de filtrage. Ne voyant toujours rien venir, faute de décision préfectorale, elle a donc décidé de prendre ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...