Le Moniteur des Pharmacies n° 2536 du 15/05/2004
 

RÉGIONS

Actualité


L'ARH d'Ile-de-France vient de publier les résultats de son observatoire du médicament hospitalier 2002. Un travail qui confirme le poids de la dispensation à des patients ambulatoires, donc imputable aux soins de ville (rétrocession hospitalière, financée hors budget hospitalier par l'Assurance maladie). Pour la première fois, elle concerne plus de la moitié des médicaments hospitaliers (51 %). 71 % des anti-infectieux sont rétrocédés. Ils représentent la moitié des rétrocessions (en raison du poids des antirétroviraux délivrés à 95 % à des patients ambulatoires). La rétrocession c'est aussi 52 % des médicaments dérivés du sang et des organes hématopoïétiques, 46 % des anticancéreux, 15 % du reste. Au total, l'ARH constate une augmentation de la consommation de 9 % pour les malades hospitalisés et de 25 % pour les malades ambulatoires ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...