Le Moniteur des Pharmacies n° 2536 du 15/05/2004
 

MARCHÉS

Entreprise


Le Collectif des groupements réclame la gestion des « petits maux » aux pharmaciens, les médecins la leur donnent volontiers. Selon une enquête Louis Harris menée auprès de 250 médecins généralistes pour le compte de l'Afipa (Association française de l'industrie pharmaceutique pour une automédication responsable), près de 89% reconnaissent que certaines pathologies ne nécessitent pas une consultation systématique et 80% d'entre eux prescrivent des médicaments d'automédication non remboursés. Par ailleurs, les médecins, qui ont intégré le concept d'automédication (52% sont favorables à cette pratique, principalement des femmes), soulignent le temps excessif consacré, dans leur pratique, aux pathologies bénignes. Un temps précieux qui pourrait, selon 57% d'entre eux, être mis à profit pour la prévention ou la prise en charge de pathologies plus graves. Savoir-faire et faire savoir. Reste que le médecin ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...