Le Moniteur des Pharmacies n° 2535 du 08/05/2004
 

RÉGIONS

Actualité


Offre et cession de substances classées vénéneuses et non-respect des prescriptions réglementaires. » C'est sur ces motifs que deux pharmaciens de Toulouse ont été mis en examen le 26 avril dernier dans le cadre d'une affaire concernant un trafic de Subutex mis au jour par les gendarmes. Ces deux officinaux sont libres mais cette affaire impliquerait au moins trois autres de leurs confrères ainsi qu'une douzaine de médecins. Le Subutex aurait été prescrit sur des ordonnances non sécurisées, et un même malade pouvait facilement se procurer la substance auprès de plusieurs médecins. Par ailleurs, certains d'entre eux auraient prescrit jusqu'à un mois de traitement, les pharmaciens se montrant peu regardants sur ces abus. Résultat, certains toxicomanes pouvaient dealer le Subutex en revendant le surplus. Un cachet valant au marché noir ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...