Le Moniteur des Pharmacies n° 2535 du 08/05/2004
 

SANTÉ PUBLIQUE

Actualité


Les pharmaciens n'ont majoritairement pas conscience des difficultés de communication des sourds profonds », telle est l'une des conclusions d'une thèse sur la prise en charge des sourds profonds à l'officine*. Au vu de deux enquêtes (l'une auprès d'officinaux et l'autre auprès de sourds), il apparaît que les pharmaciens surestiment les connaissances médicales et le niveau de lecture des personnes sourdes. Alors que le taux d'illettrisme de cette population est estimé à plus de 80 % ! A la question « Comment se faire comprendre d'une personne souffrant de surdité ? », plusieurs orientations sont proposées. A commencer par donner des explications concernant l'ordonnance en prenant la peine d'articuler clairement. Objectif : faciliter la lecture labiale que pratiquent tous les sourds, contrairement au langage des signes maîtrisé par une minorité ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...