Le Moniteur des Pharmacies n° 2534 du 01/05/2004
 

EN BREF

Actualité


Le rapport bénéfice/risque des spécialités injectables à base de calcitonine a été réévalué. L'efficacité thérapeutique de ces médicaments n'est pas prouvée dans cinq de leurs huit indications. Ainsi, les spécialités commercialisées (Cadens, Calcitonine GNR, Calcitonine Pharmy II, Calsyn, Cibacalcine et Miacalcic) ne sont plus indiquées en prévention de l'ostéoporose postménopausique, dans le traitement de la douleur provoquée par l'ostéoporose et celui de l'ostéoporose postménopausique avérée, dans le syndrome de Sudeck (algodystrophie) et dans le traitement de la douleur due aux métastases osseuses. De plus, si l'utilité des dosages à 50 UI et à 100 UI est reconnue, le dosage à 80 UI est en revanche jugé inadéquat. Les deux références dosées à 80 UI ont déjà été retirées du marché à la demande de l'Afssaps.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...