Le Moniteur des Pharmacies n° 2534 du 01/05/2004
 

RECHERCHE

Actualité


L'aromatase P450, enzyme responsable de la conversion des androgènes en estrogènes, pourrait prédire l'issue d'une fécondation in vitro. Elle se retrouve dans les cellules de l'endomètre de femmes souffrant de pathologies génitales mais pas dans celles de femmes en bonne santé. Des études ont parallèlement démontré que plus le niveau de transcription du gène de l'aromatase P450 était élevé, plus le risque d'échec de la FIV était grand. D'où l'idée de tester les inhibiteurs sélectifs de l'aromatase comme le létrozole (Fémara) ou l'anastrozole (Arimidex) dans l'infertilité. Source : Agence de presse médicale Reuters, d'après « Human Reproduction »

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...