Le Moniteur des Pharmacies n° 2533 du 24/04/2004
 

FORMATION

Actualité

Enquête


Nicolas Mimoun et Vivien Veyrat, deux jeunes pharmaciens adjoints chargés d'enseignement à la faculté de pharmacie de Paris-XI, ont soumis une salle bondée et participative au test du dépistage d'interactions et de contre-indications. Echantillon. 1) Une ordonnance prescrite pour un enfant de 20 mois, comportant du Rhinofluimucil. Vous délivrez ? Non, car cette spécialité est réservée à l'enfant de plus de 30 mois. La présence d'essence de menthe et d'un sympathomimétique (le sulfate de tuaminoheptane) justifie cette précaution. 2) Un médecin prescrit Propofan, Ikaran et Zomig. Bizarre, non ? Les dérivés de l'ergot de seigle par voie orale sont plutôt réservés au traitement de fond de la migraine et Zomig est destiné à soulager la crise. Cette association n'a donc pas d'intérêt. De plus, elle est contre-indiquée car leurs effets vasoconstricteurs peuvent ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...