Le Moniteur des Pharmacies n° 2533 du 24/04/2004
 

PROFESSION

Actualité

Enquête


L'année 2003 a été mauvaise pour l'officine et cette année risque de l'être tout autant », déplorait Gilles Bonnefond, secrétaire général de l'USPO, lors de la conférence organisée par le syndicat et intitulée « L'économie de l'officine : stratégie d'avenir ou pharmacien bouc émissaire ? ». Selon ce syndicat, l'officine pourrait perdre, en 2004, 70 millions d'euros (MEuro(s)) avec le TFR, 22 MEuro(s) avec la troisième tranche de marge, 8 MEuro(s) avec la suppression des 30 centimes pour les médicaments à délivrance particulière et 180 MEuro(s) supplémentaires avec la baisse des remises grossistes. Soit 280 MEuro(s) de pertes ou d'économies selon le côté duquel on se place : pharmacien ou Etat. En prenant en compte une éventuelle seconde vague de TFR, la baisse des remises sur le générique, la seconde vague ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...