Le Moniteur des Pharmacies n° 2533 du 24/04/2004
 

GÉNÉRIQUES

Actualité

Enquête


Concernant les TFR, il ne faut pas confondre l'objectif - réaliser les économies rendues possibles par la tombée des brevets - et les moyens : que l'on fasse cette économie par le générique ou par la baisse du princeps, on s'en fiche. » Noël Renaudin a tout de suite annoncé la couleur lors du débat qui l'« opposait » aux représentants des syndicats (FSPF, UNPF), du GEMME et du Leem. Et, de ce point de vue, la logique du président du Comité économique des produits de santé (CEPS) est sans faille : lors du lancement d'un groupe générique, le CEPS applique « une décote faible (- 40 %) » sur le prix du princeps pour fixer celui du générique. Cela laisse « pas mal d'argent dans le système car nous ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...