Le Moniteur des Pharmacies n° 2533 du 24/04/2004
 

PROFESSION

Actualité

Enquête


Aujourd'hui un pharmacien qui a commis des erreurs peut se retrouver au pénal et en détention provisoire. Il ne s'agit pas de théorie mais d'une réalité », a asséné Alain Fallourd, avocat, rappelant que le pharmacien s'expose en cas de faute dans son exercice à une triple peine : disciplinaire, civile et pénale. Et surtout, le recours aux tribunaux sera de plus en plus fréquent à l'encontre des pharmaciens. « L'arsenal législatif mis à la disposition du consommateur fait qu'il peut aller directement devant le procureur de la République. » « Cela leur est plus facile qu'avant car les contrats d'assurance (auto, habitation...) comprennent une protection juridique qui prend en charge tout litige avec un fournisseur qui peut être un professionnel de santé », a renchéri Pierre Leroux, directeur de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...