Le Moniteur des Pharmacies n° 2533 du 24/04/2004
 

PHARMACOVIGILANCE

Produits

Prescription


- Une étude belge menée sur 96 parkinsoniens confirme l'effet néfaste du pergolide (Célance) sur les valves cardiaques. Un tiers des patients traités par le pergolide présente une valvulopathie. Les valvulopathies sont d'autant plus fréquentes que la dose du dérivé de l'ergot de seigle est élevée. De plus, la pression artérielle pulmonaire systolique est plus importante chez les patients sous pergolide que chez les contrôles, suggérant un risque d'hypertension pulmonaire. Ces effets cardiaques résulteraient d'une interaction du pergolide avec le récepteur 5-HT-2B de la sérotonine. Outre l'avertissement des patients de cet effet secondaire, les chercheurs recommandent leur suivi clinique et écho- cardiographique. Source : « Lancet », volume 363, n° 9416.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...