Le Moniteur des Pharmacies n° 2532 du 17/04/2004
 

SANTÉ PUBLIQUE

Actualité

Les prélèvements ont baissé de 6,5 % en 2003 en raison de la diminution des accidents de la route.


Les prélèvements d'organes ont connu en France une baisse de 6,5 % en 2003. Les causes sont pourtant tout ce qu'il y a de plus réjouissant : « Cela est dû à la diminution du nombre d'accidents de la route (20 %) grâce à la politique de sécurité routière, souligne Carine Camby, directrice de l'Etablissement français des greffes, à celle des accidents vasculaires cérébraux, grâce à une prise une charge plus précoce, et parce qu'il y a de moins en moins d'états de mort encéphalique. » Sur le long terme, les résultats restent cependant satisfaisants. Depuis cinq ou six ans, on constate une progression croissante des prélèvements, de 15 pour 1 million d'habitants en 99 à 18,3 en 2003. La greffe des tissus se porte bien également : le prélèvement ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...