Date de l'AMM : 14/06/1999

Spécialité Commercialisée - Autorisation active

Titulaire(s) de l'AMM : BAYER HEALTHCARE

Composition

    ÉTHINYLESTRADIOL - 15 microgrammes
    Comprimé jaune, administration orale

    GESTODÈNE - 60 microgrammes
    Comprimé jaune, administration orale

Présentation(s)

  • Code CIP : 3515779 ou 3400935157799

    1 plaquette(s) thermoformée(s) PVC-Aluminium de 24 comprimés jaunes et de 4 comprimés blancs
    Présentation active
    Date de déclaration de commercialisation : 01/09/1999
    Cette spécialité n’est pas agréée aux collectivités

    Taux de remboursement : 0%
    Prix hors honoraire de dispensation : 0 €
    Prix honoraire compris : 0 € (honoraire de dispensation : 0 €)

  • Code CIP : 3515785 ou 3400935157850

    3 plaquette(s) thermoformée(s) PVC-Aluminium de 24 comprimés jaunes et de 4 comprimés blancs
    Présentation active
    Date de déclaration de commercialisation : 01/09/1999
    Cette spécialité n’est pas agréée aux collectivités

    Taux de remboursement : 0%
    Prix hors honoraire de dispensation : 0 €
    Prix honoraire compris : 0 € (honoraire de dispensation : 0 €)

Groupe générique : GESTODENE 0,06 mg + ETHINYLESTRADIOL 0,015 mg - MELODIA 60 microgrammes/15 microgrammes, comprimé pelliculé - MINESSE 60 microgrammes/15 microgrammes, comprimé pelliculé

Statut : Princeps

Information importante du 01/10/2012

Pilules estroprogestatives et risque thrombotique

Information importante du 07/03/2017

Evolution de l’utilisation en France des Contraceptifs Oraux Combinés (COC) de janvier 2013 à décembre 2015 - Communiqué

Conditions de prescription ou de délivrance :

  • Liste I

Service médical rendu (SMR)

  • Avis du : 19/09/2012

    Motif de l'évaluation : Réévaluation SMR

    Valeur du SMR : Insuffisant

    Résumé de l'avis : En 2012, la Commission de la transparence prenant en compte d'une part le surrisque d'événements thrombo-emboliques veineux et d'autre part l'absence d'avantage démontré en termes de tolérance clinique pour les femmes exposées aux contraceptifs oraux de 3ème génération par rapport aux contraceptifs oraux de 2ème ou de 1ère génération, considère que le service médical rendu par les spécialités MELIANE, MONEVA, PHAEVA et MELODIA doit être qualifié d'insuffisant pour une prise en charge par la solidarité nationale.



Source : base de données publique des médicaments
Date de mise à jour : 28/09/2017

Enquête flash

Avez-vous de la visibilité sur votre marge pour 2018, après application de la nouvelle rémunération des officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...