Date de l'AMM : 03/05/1999

Spécialité Commercialisée - Autorisation active

Titulaire(s) de l'AMM : ASTRAZENECA

Composition

    CANDÉSARTAN CILEXÉTIL - 16 mg
    Comprimé, administration orale

Présentation(s)

  • Code CIP : 3715277 ou 3400937152778

    Plaquette(s) PVC PVDC aluminium de 30 comprimé(s)
    Présentation active
    Date de déclaration de commercialisation : 02/11/2007
    Cette spécialité est agréée aux collectivités

    Taux de remboursement : 65%
    Prix hors honoraire de dispensation : 7 €
    Prix honoraire compris : 8 € (honoraire de dispensation : 1 €)

  • Code CIP : 3715308 ou 3400937153089

    Plaquette(s) PVC PVDC aluminium de 90 comprimé(s)
    Présentation active
    Date de déclaration de commercialisation : 07/12/2006
    Cette spécialité est agréée aux collectivités

    Taux de remboursement : 65%
    Prix hors honoraire de dispensation : 21 €
    Prix honoraire compris : 23 € (honoraire de dispensation : 2 €)

  • Code CIP : 5616361 ou 3400956163618

    Plaquette(s) PVC PVDC aluminium de 98 comprimé(s)
    Présentation active
    Date de déclaration de commercialisation : 19/06/2000
    Cette spécialité est agréée aux collectivités

    Taux de remboursement : 0%
    Prix hors honoraire de dispensation : 0 €
    Prix honoraire compris : 0 € (honoraire de dispensation : 0 €)

Groupe générique : CANDESARTAN CILEXETIL 16 mg - ATACAND 16 mg, comprimé sécable - KENZEN 16 mg, comprimé sécable.

Statut : Princeps

Information importante du 13/03/2013

Médicaments antihypertenseurs agissant sur le système rénine-angiotensine : rappels des précautions d'emploi et des règles de bon usage - Point d'information

Information importante du 08/11/2013

Médicaments contenant de la diacéréine (ART 50, ZONDAR et génériques) Médicaments utilisés dans le double blocage du système rénine-angiotensine - Retour d’information sur le PRAC

Information importante du 14/04/2014

Retour d'information sur le PRAC - Médicaments utilisés dans le double blocage du système rénine-angiotensine, à base de valproate, d’ambroxol ou de bromhexine, de codéine chez l’enfant, de testostérone, vaccins anti-HPV - Point d'information

Conditions de prescription ou de délivrance :

  • Liste I

Service médical rendu (SMR)

  • Avis du : 11/01/2017

    Motif de l'évaluation : Extension d'indication

    Valeur du SMR : Important

    Résumé de l'avis : Le service médical rendu par ATACAND (candésartan) est important dans l’extension d’indication dans le traitement de l’hypertension artérielle de l’enfant et l’adolescent de 6 à 18 ans.

  • Avis du : 06/04/2016

    Motif de l'évaluation : Renouvellement d'inscription (CT)

    Valeur du SMR : Important

    Résumé de l'avis : Le service médical rendu par ATACAND reste important dans les indications de l’AMM.

Amélioration du service médical rendu (ASMR)

  • Avis du : 11/01/2017

    Motif de l'évaluation : Extension d'indication

    Valeur de l'ASMR : V (inexistante)

    Résumé de l'avis : Dans le traitement de l’hypertension artérielle de l’enfant et l’adolescent de 6 à 18 ans, ATACAND (candésartan) n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) dans la stratégie thérapeutique comprenant notamment les autres sartans (losartan, valsartan).

    Lire l'avis : http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2740910

  • Avis du : 02/11/2005

    Motif de l'évaluation : Extension d'indication

    Valeur de l'ASMR : III (modérée)

    Résumé de l'avis : En association avec un IEC chez les patients restant symptomatiques sous IEC, le candésartan a montré une réduction de la morbimortalité cardiovasculaire en cas d’insuffisance cardiaque de classe II à III NYHA et dysfonction systolique ventriculaire gauche. Chez ces patients, le risque d’hyperkaliémie est augmenté. Le candésartan apporte une amélioration du service médical rendu modérée (ASMR III) dans la prise en charge de ces patients.

    Lire l'avis : http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_400765

  • Avis du : 02/11/2005

    Motif de l'évaluation : Extension d'indication

    Valeur de l'ASMR : II (importante)

    Résumé de l'avis : En cas d’intolérance aux IEC, le candésartan a montré une réduction de la morbimortalité cardiovasculaire chez les patients avec insuffisance cardiaque de classe II à III NYHA et dysfonction systolique ventriculaire gauche. Le candésartan apporte une amélioration du service médical rendu importante (ASMR II) dans la prise en charge de ces patients.

    Lire l'avis : http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_400765



Source : base de données publique des médicaments
Date de mise à jour : 28/09/2017

Enquête flash

Avez-vous de la visibilité sur votre marge pour 2018, après application de la nouvelle rémunération des officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...