La Pharmacopée française

Tout pharmacien doit posséder au moins un exemplaire de la Pharmacopée française (articles L. 5112-1 et R. 5112-3 du Code de la santé publique).

La Pharmacopée française contient des monographies de médicaments, les tableaux de posologie, la liste des plantes médicinales, les méthodes d'essai et d'analyse, les procédés de préparation, de stérilisation, etc. Désormais, elle comporte également une partie intitulée « Formulaire national » destinée à remplacer à terme le Formulaire national.

La Pharmacopée française actuellement en vigueur est la 11e édition, depuis le 1er juillet 2012. Les textes de la nouvelle édition peuvent être téléchargés gratuitement sur le site de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé.

La Pharmacopée européenne

Tout pharmacien doit également détenir la Pharmacopée européenne (articles L. 5112 et R. 5112-3 du Code de la santé publique).

La Pharmacopée européenne contient les normes réglementaires dans le domaine de la qualité et du contrôle des médicaments en Europe. Les textes de la Pharmacopée française ne figurent pas dans la Pharmacopée européenne.

Ce référentiel scientifique officiel se présente sous forme d'un ouvrage et avec un CD Rom. La Pharmacopée européenne actuellement en vigueur est la 6ème édition.

Le Formulaire national

La Pharmacopée française est complétée par le formulaire national (article R. 5112-4 du Code de la santé publique).

Le Formulaire national contient des formules standardisées de préparations. Il fournit également les méthodes de contrôle à appliquer à chaque formule réalisée pour en assurer la qualité. Aucune préparation officinale ne peut être réalisée si sa formule ne figure pas dans cet ouvrage réglementaire.

Il s'agit d'un recueil officiel dont la première publication remonte à 1974. Un important travail d'actualisation a été entrepris pour supprimer les formules désuètes, réviser certaines formules (notamment le cérat de Galien), et en ajouter de nouvelles (comme le sirop placebo à usage thérapeutique).

Le guide des bonnes pratiques de préparation

L'article L. 5121-5 du Code de la santé publique dispose que la préparation des médicaments doit être réalisée en conformité avec des bonnes pratiques.

Rédigé par l'Afssaps, le guide des bonnes pratiques de préparation (BPP) a pour objectif d'améliorer la sécurité des préparations à toutes les étapes de leur fabrication, depuis la réception des matières premières utilisées jusqu'aux contrôles du produit fini.

Paru au Bulletin officiel, le guide des Bonnes pratiques de préparation (BPP) est applicable et opposable à toutes les officines.

Télécharger le guide des Bonnes pratiques de préparation (BPP)

Enquête flash

Pensez-vous, comme le préconise Cyclamed, que les médicaments devraient être prescrits en multiple de semaine et non en mois, afin d’éviter les gaspillages ?

Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...